L’année de l’assistant virtuel 2016 sera ?

Un peu de curration car l’article est très bien fait et passionnant. On parle ici des progrès ( et le mot est faible) de l’assistant virtuel et donc de l’IA notion très importante pour moi vous le constaterez dans les mois a venir.

 

Nous proposions récemment une prise de vue générale sur le marché de l’assistant virtuel, les applications potentielles et les défis à venir. Nous allons désormais nous pencher sur la manière dont l’assistant virtuel peut tisser des liens avec son propriétaire, s’adapter à celui-ci et répondre au mieux à ses attentes. Un enjeu crucial pour l’adoption de cette technologie, avec laquelle de nombreux humains ont la sensation de plonger dans l’inconnu.

Jeune pousse de Paolo Alto spécialisée dans l’élaboration de logiciels capables de converser avec des humains, Robin Labs est principalement connu pour son produit phare, Robin, un assistant virtuel conçu pour la conduite. Il permet à son propriétaire d’envoyer des messages, s’informer sur le trafic, trouver une place de parking, vérifier sa direction, consulter les conditions météorologiques ou encore faire un saut sur Twitter uniquement à l’aide d’injections et réponses vocales, et donc sans quitter la route des yeux.

Source l’Atelier : Retrouvez la suite de l’article ICI

About The Author: Arnault Chatel

Référent #digital #marketing @CCI94 @cci_paris_idf passionné par le #web #ecommerce #marketplace #mobile #UX @MBADMB @EFAP #mbadmb

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *